cholet.fr

Le site de Cholet et son agglomération

Fil d'ariane : Accueil/Actualités/Infos Culturelles/ZAZ - Retranscription de l'interview vidéo

ZAZ - Retranscription de l'interview vidéo

Archives - Cet article date de plus de 6 mois
Les Z'Eclectiques, le festival des musiques actuelles, a fait le plein à Cholet et à Chemillé en accueillant près de 5 000 spectateurs sur les 3 dates. Parmi les artistes, ZAZ a accepté de se prêter au jeu de l'interview, juste après son concert.

On est au troisième acte du festival Les Z'Eclectiques, et nous sommes avec ZAZ qui vient juste de se produire sur la scène du Foirail. Alors comment s'est  passé ce concert ?

Super bien, c'était chouette

Le public des Mauges, il est sympa ?

Oui, il était là.

Il parait qu'il est plus chaleureux qu'ailleurs.

Bah, c'est toujours différent. Oui, il était chaleureux.

Du coup, on va revenir un petit peu en arrière. Ta formation musicale, comment ça s'est monté, petit à petit ?

Ma formation musicale, elle est éclectique. Ca a commencé réellement, enfin, professionnellement, disons en 2001, où j'ai fait une formation.

Le siam ?

Oui, le Siam à Bordeaux, et puis très vite on m'a téléphoné pour entrer dans un orchestre. J'ai fait du baloche pendant deux ans.

Pays Basque ? Ca s'est bien passé, c'était sympa ?

Oui... C'était énorme. Des gens superbes.

Une école de la vie en accéléré ?

Oui, oui. Et puis au bout de deux ans, j'avais envie de faire de la création. J'avais surtout cette envie là. Et donc, on m'a téléphoné, encore, pour rentrer dans un groupe qui s'appelle Don Diego, de compo française et espagnole. Où là, je suis entrée dans une planète musicale. C'étaient de très très bons zicos.

J'ai eu beaucoup de chance. Et puis en 2006, j'ai décidé de partir sur Paris. Cette ville m'électrifiait. J'avais envie d'y habiter, de connaître, d'y vivre. Et très vite, il fallait que je chante, donc j'ai commencé à travailler dans un cabaret. Pendant plus d'un an et demi, j'ai chanté de 23h à 4, 5 heures du matin. Et puis, j'en ai eu marre. Je ne me sentais plus à ma place, j'avais l'impression de ne plus apprendre, donc j'ai choisi d'aller jouer dans la rue.

Pendant combien de temps ?

Dans la rue, plus d'un an. Mais j'ai eu d'autres projets à coté. Il n'y avait pas que la rue.

Et l'hiver ça allait ?

L'hiver, ça caillait, mais j'étais avec mes potes, alors c'était une atmosphère particulière. C'était un joli moment de ma vie. Comme tout pleins de moments d'ailleurs.

Je change complètement de sujet. Comment ça s'est passé avec Nagui ?

Avec Nagui, et bien c'était l'une de mes premières télés. C'était chouette. c'était cool.

Ca avait bien rendu.

Ca avait bien rendu?

Oui, c'est comme ça que je t'ai découvert perso. Et c'était hyper dynamique. On voyait l'expérience, le travail.

Oui, j'étais pas super à l'aise. C'était la première, j'étais très stressée.

Je ne sais pas si tu te rappelles de ça, mais je suis allé voir sur le site de Taratata et il y a un scan de ta dédicace.
Et alors je me demandais, vu qu'il ne t'avait toujours pas réinvitée, si tu étais droguée, suicidaire, anorexique, etc...

Mais complètement. Je ne suis pas moi-même, voilà. Ce n'est pas moi que tu vois ici.
Mais on va sûrement la refaire bientôt.

Merci beaucoup ZAZ.

Partager cet article Twitter Facebook Linkedin Google Plus email
Haut de page

Mon Espace Famille

Mon Espace Famille

Retrouvez-nous sur Facebook

Sortir à Cholet

Décembre 2016
L M M J V S D
      [1] [2] [3] [4]
[5] [6] [7] [8] [9] [10] [11]
[12] [13] [14] [15] [16] [17] [18]
[19] [20] [21] [22] [23] [24] [25]
[26] [27] [28] [29] [30] [31]  
Recherche dans l'agenda par thèmes
Recherche dans l'agenda par lieux
Toutes les manifestations