cholet.fr

Le site de Cholet et son agglomération

Fil d'ariane : Accueil/Actualités/l'actualité/Un pollinier au secours des allergies

Un pollinier au secours des allergies

Archives - Cet article date de plus de 6 mois
La Communauté d'Agglomération du Choletais est sensible à l'augmentation des allergies. A ce titre, elle a mis en place un pollinier botanique et pédagogique au coeur du Parc de Moine. Entretien avec Jean-Paul Brégeon, Conseiller délégué à la CAC en charge de la qualité de l'air.

Depuis 1988, l'Association Choletaise d'Allergologie et d'Aérobiologie (ACAA) pratique la surveillance des pollens allergisants à l'aide d'un capteur installé sur le toit de l'Hôtel de Ville. Ce capteur fait partie du Réseau National de Surveillance Aérobiologie (RNSA), association chargée d'étudier le contenu de l'air en particules biologiques et notamment les pollens au moyen d'un réseau de capteurs répartis sur le territoire français. A Cholet, ces relevés sont analysés chaque semaine par un laboratoire et permettent de connaître, a posteriori, la quantité et la nature des pollens dans l'air.

Les instruments nécessaires à la prévention

La prévention des pollinoses ne peut être efficace que si elle s'appuie sur différents outils.

Les observations botaniques

Elles ont commencé à Cholet dès 1997 après avoir réalisé un inventaire des arbres allergisants du Parc de Moine. Depuis 2007 un espace dédié a été installé au Parc de Moine : le "pollinier pédagogique".
Il regroupe les plantes herbacées et ligneuses allergisantes caractéristiques de la région choletaise. Grâce aux observations botaniques hebdomadaires réalisées par l'ACAA et la Direction Paysage et Cadre de Vie de la Ville de Cholet, il est possible de suivre l'évolution de la floraison des plantes responsables des allergies. Ainsi, la détection des premiers pollens permet une alerte et un traitement plus précoce des personnes sensibles.

Les observations cliniques

D'apparition et d'évolution des pollinoses, elles sont réalisées par le réseau de médecins de l'ACAA.

La prise en considération des conditions climatiques et météorologiques

Le rôle essentiel de l'ACAA

Toutes ces données sont indispensables pour établir des bulletins allergo-polliniques.

C'est ainsi que chaque semaine, l'ACAA interprète les résultats et rédige un bulletin du Risque Allergique d'Exposition aux Pollens (RAEP), dont la CAC assure la diffusion auprès des communes, depuis les sites Internet de la Ville de Cholet et de la CAC et Synergences hebdo.

Ce risque varie de 0 à 5 (de nul à très fort). Depuis la fin du mois de mars 2011, le risque allergique est fort, voire très fort, notamment en raison d'une abondante pollinisation des bouleaux et des platanes, puis des chênes et de l'arrivée précoce des pollens de graminées.

Un partenariat étroit entre la CAC, la Ville de Cholet et l'ACAA

La prévention des pollinoses dans l'agglomération choletaise est le fruit d'un partenariat étroit entre la CAC, la Ville de Cholet et l'ACAA, formalisé par une convention. Cette prévention passe par l'information des personnes sensibles le plus précocement possible.

La signalétique mise en place au Parc de Moine permet également au grand public de reconnaitre les espèces végétales qui produisent des pollens allergisants. Chacun peut, s'il le souhaite, participer aux visites d'observation botaniques qui ont lieu chaque lundi matin.

La prévention des pollinoses représente un coût annuel, pris en charge par la CAC, de l'ordre de 13 000 € environ, qui comprend l'entretien du pollinier, les observations botaniques, la lecture et l'analyse des pollens.

Partager cet article Twitter Facebook Linkedin Google Plus email
Haut de page

Sortir à Cholet

Décembre 2016
L M M J V S D
      [1] [2] [3] [4]
[5] [6] [7] [8] [9] [10] [11]
[12] [13] [14] [15] [16] [17] [18]
[19] [20] [21] [22] [23] [24] [25]
[26] [27] [28] [29] [30] [31]  
Recherche dans l'agenda par thèmes
Recherche dans l'agenda par lieux
Toutes les manifestations