cholet.fr

Le site de Cholet et son agglomération

Fil d'ariane : Accueil/Actualités/l'actualité/Lever les freins à l'emploi dans les quartiers prioritaires

Lever les freins à l'emploi dans les quartiers prioritaires

Archives - Cet article date de plus de 6 mois
La Communauté d'Agglomération du Choletais expérimente deux dispositifs visant à soutenir l'accès ou le maintien dans l'emploi dans les quartiers prioritaires : des gardes d'enfants à domicile et, à la demande, une offre de transport sur horaires atypiques. Détails.

"A l'échelle nationale, les taux de chômage dans les quartiers prioritaires sont de l'ordre de 20% (chiffres 2010). Les pourcentages de familles monoparentales y atteignent également des niveaux importants. A titre d'exemple, ils flirtent avec les 50% dans un des quartiers prioritaires de Cholet !", souligne Isabelle Leroy, Adjoint au Maire en charge des Solidarités et Vice-Présidente CAC - Politique de la Ville.

Cinq quartiers "prioritaires" à Cholet : Bretagne-Bostangis, Favreau, Jean Monnet, Les Turbaudières-Girardière et Le Verger.

Conditions

Pour bénéficier des deux dispositifs actuellement expérimentés par la CAC*, les Choletais doivent impérativement résider dans un de ces quartiers prioritaires. Ils doivent ensuite se trouver dans une démarche d'insertion professionnelle, de formation ou même déjà sous contrat ; être âgé de plus de 18 ans pour le transport à la demande (ou de façon dérogatoire âgé de plus de 16 ans sur justificatif de contrat d'apprentissage ou de stage).

* Le dispositif de gardes à domicile s'inscrit dans le cadre du CUCS - Contrat Urbain de Cohésion Sociale. Il est donc financé par la Communauté d'Agglomération du Choletais, par la CAF et le Département de Maine-et-Loire.
Le transport à la demande est financé par l'Agence Nationale pour la Cohésion Sociale et l'Egalité des Chances - ACSé - dans le cadre d'un appel à projets national "Des quartiers vers l'emploi : une nouvelle mobilité", pour lequel TPC et la CAC ont été retenus.
 

Mode de garde adapté

Pour permettre à des habitants de ces cinq quartiers d'honorer des contrats de travail tard le soir ou tôt le matin, "du personnel de l'ADMR peut venir garder les enfants à domicile entre 5h et 22h du lundi au vendredi", explique Isabelle Leroy, "c'est-à-dire avant l'ouverture et après la fermeture des structures d'accueil de droit commun : crèches, halte-garderies, accueils périscolaires ou accueils de loisirs."

En dehors de ces créneaux horaires, les demandes particulières peuvent tout de même être étudiées. Mais les solutions de droit commun - crèches, accueil périscolaire... - sont avant tout privilégiées, la garde à domicile venant bien en complément de ce qui existe.

C'est le Point Information Famille qui reçoit les demandes et oriente les familles vers les modes de garde les plus adaptés.

"Ce soutien est transitoire. Les personnes éligibles peuvent en bénéficier 3 mois renouvelable une fois. Cette solution n'impose pas de limite d'âge pour les enfants à garder, pour que l'ensemble d'une fratrie puisse être pris en charge."

» En détails : Soutien à l'accès à des modes de garde adaptés (format PDF)

Transport à la demande

"Autre frein souvent constaté dans les quartiers prioritaires : le manque de mobilité", précise l'élue. "Répondant à un appel à projets national, Transports Publics du Choletais sont au coeur d'une expérimentation proposée jusqu'au 31 août 2013 afin de favoriser les liens entre les quartiers et les principales zones d'emploi du Choletais."

» En détails : Transport à la demande (format PDF)

Partager cet article Twitter Facebook Linkedin Google Plus email
Haut de page

Mon Espace Famille

Mon Espace Famille

Retrouvez-nous sur Facebook

Sortir à Cholet

Décembre 2016
L M M J V S D
      [1] [2] [3] [4]
[5] [6] [7] [8] [9] [10] [11]
[12] [13] [14] [15] [16] [17] [18]
[19] [20] [21] [22] [23] [24] [25]
[26] [27] [28] [29] [30] [31]  
Recherche dans l'agenda par thèmes
Recherche dans l'agenda par lieux
Toutes les manifestations