cholet.fr

Le site de Cholet et son agglomération

Fil d'ariane : Accueil/Actualités/l'actualité/Gilles Bourdouleix reçoit Alain Juppé

Gilles Bourdouleix reçoit Alain Juppé

Archives - Cet article date de plus de 6 mois
Alain Juppé souhaitait rencontrer Gilles Bourdouleix sur les terres choletaises. Répondant à l’appel, le Député-Maire de Cholet a reçu jeudi 2 juillet le maire de Bordeaux.

Les deux hommes se sont d’abord déplacés à Saint-Christophe-du-Bois pour la visite d’une entreprise textile, puis ont été accueillis par les établissements Antoine transport frigorifique, installés sur le parc d’activités du Cormier depuis 1999. "La réussite du Choletais séduit. La venue d'Alain Juppé le souligne une fois encore", notait Gilles Bourdouleix en marge de la visite. "Cette réussite, nous la devons à cette confiance solide entre élus et chefs d'entreprise."

L’occasion d’aborder avec un groupe de chefs d’entreprises spécialisées dans le transport-logistique les grandes problématiques liées à leurs activités. Difficultés de recrutement, formation du personnel, lourdeur du code du travail, absentéisme... autant de remarques et d’observations sur lesquelles le candidat Alain Juppé, aujourd’hui en campagne pour les primaires à droite, a pu s’appuyer pour présenter ensuite quelques grands traits de son projet politique. Morceaux choisis. 

"Provoquer un choc de confiance"

Alain Juppé : "manifestement, le problème ici c’est l’emploi ! Mais pas celui que l’on connaît d’habitude. Pas celui du chômage mais celui du recrutement. A l’heure où le total des prestations sociales avoisine le salaire minimum d’activité, il faut changer de culture. Et redonner de la noblesse au travail !"


Alain Juppé, Gilles Bourdouleix, Jean-François Raud (Transports RAUD), Daniel Richou (RICHOU Voyages) et Philippe Antoine (ANTOINE Distribution)
Autour de la table mais non visible sur l’image :  Guillaume Ageneau (Transports AGENEAU) et Stéphane Paye (nouveau président du Medef du Pays Choletais)

"En 2017, il faudra provoquer un choc de confiance - dès le départ - afin de redonner de la visibilité aux chefs d’entreprise. En prenant, notamment, dans le code du travail quelques mesures fortes. J’y travaille. 
Je proposerai aussi de faire reculer l’âge de la retraite à 65 ans. On demande bien aux Grecs de travailler jusqu’à 67 ans !
Concernant l’annualisation du chômage, il faut aller vers la dégressivité des indemnités. 
Et sur la durée du travail
(hebdomadaire), il faut redonner de la liberté de négociation dans l’entreprise."

"Et puis, il faut valoriser les atouts de la France : sa démographie ; sa jeunesse, en libérant son esprit d’entreprise ; sa filière agricole, une des plus puissantes au monde ; ses atouts touristiques formidables. 
Je veux maintenant que les Français me suivent sur tout cela." 



 

Partager cet article Twitter Facebook Linkedin Google Plus email
Haut de page

Mon Espace Famille

Mon Espace Famille

Retrouvez-nous sur Facebook

Sortir à Cholet

Décembre 2016
L M M J V S D
      [1] [2] [3] [4]
[5] [6] [7] [8] [9] [10] [11]
[12] [13] [14] [15] [16] [17] [18]
[19] [20] [21] [22] [23] [24] [25]
[26] [27] [28] [29] [30] [31]  
Recherche dans l'agenda par thèmes
Recherche dans l'agenda par lieux
Toutes les manifestations