cholet.fr

Le site de Cholet, Ville et Agglomération

Fil d'ariane : Accueil/Actualités/Infos Economie/Bientôt une station de gaz au Cormier

Bientôt une station de gaz au Cormier

Dans le cadre d'un partenariat avec le réseau pétrolier Avia Picoty, le Groupe Brangeon et la société de transports BPFM ouvrent en janvier 2018 la première station d'avitaillement en Gaz Naturel pour Véhicules (GNV) à Cholet. Un investissement de 2,2 millions d'euros.

 

Jusque là, il n'en existait que trois dans un grand quart nord-ouest : à Paris, Rennes et Poitiers. La quatrième station GNV qui doit ouvrir à Cholet vient compléter l'offre.

"Accessible à tous les transporteurs qui souhaitent s'y approvisionner, qu'ils soient du bassin choletais ou de passage, français ou étrangers, la station va permettre de développer la flotte de camions roulant au gaz. La France est très en retard dans ce domaine, en comparaison à l'Espagne, l'Italie ou les Pays-Bas", confie Pascal Boué, PDG des Transports BPFM.

Une position stratégique

"Cholet est très bien positionné. La nouvelle station GNV se situera sur l'axe routier stratégique de la façade Atlantique, à proximité immédiate de l'A87 et de la RN 249" se réjouit David Bazanté, Coordinateur projets chez Brangeon.

Les atouts stratégiques de Cholet, 2e bassin industriel des Pays de Loire, ont évidemment pesé dans la balance. La zone du Cormier elle-même est considéré comme un grand pôle logistique du Grand Ouest. De nombreux professionnels spécialisés dans ce domaine sont aujourd’hui présents : gestionnaires de plateformes logistiques, transporteurs, messageries express, transporteurs du froid... Un secteur qui pèse environ 1 700 emplois dans le Choletais. Sans compter les activités induites qui se développent en parallèle : stations de carburant pour poids lourds, pistes de lavage adaptée, contrôle technique spécialisé, restaurant routier… tout un pôle de services que la future station GNV viendra également compléter.

Rouler plus "vert"

Si les trois entreprises qui portent ce projet ont fait ce choix, c'est que rouler au gaz a plusieurs avantages, et en premier lieu sur le plan environnemental.

"Cela permet de réduire de 70 % les émissions d'oxyde d'azote et de 99 % les particules fines par rapport au moteur diesel. Au-delà de ça, les camions sont moins bruyants, pour les chauffeurs et pour les riverains, plus souples en termes de conduite", précise Pascal Boué. "Le GNV est une énergie fossile reconnue des plus vertueuses. Tous les véhicules roulant au GNV peuvent ainsi apposer la pastille Crit’Air 1, donnant pleinement accès aux Zones de Circulation Restreinte mises en place dans les grandes agglomérations françaises. Pour les transporteurs routiers, c’est la garantie de pouvoir effectuer les livraisons en centre-ville à tout moment", complète David Bazanté.

Au bout de la chaîne, les industriels sont particulièrement intéressés car ils souhaitent désormais se faire livrer avec des carburants plus propres, plus verts. "Nos clients nous le stipulent de plus en plus lors des appels d'offres."

GNV, GNC, GNL ?

Le Gaz Naturel pour Véhicules (GNV) est un terme générique pour parler à la fois du Gaz Naturel Comprimé (GNC) et du Gaz Naturel Liquéfié (GNL). Le GNC, par sa propriété, permet de faire circuler tous types de véhicules dans un rayon d’action de proximité (bus urbains, bennes à ordures ou véhicules de distribution). Le GNL permet quant à lui de faire rouler des poids-lourds sur des distances pouvant atteindre 1.500 km.

Partager cet article Twitter Facebook Linkedin Google Plus email
Haut de page

Mon espace famille

Mon Espace Famille

Retrouvez-nous sur Facebook

Sortir dans le Choletais

Octobre 2017
L M M J V S D
            [1]
[2] [3] [4] [5] [6] [7] [8]
[9] [10] [11] [12] [13] [14] [15]
[16] [17] [18] [19] [20] [21] [22]
[23] [24] [25] [26] [27] [28] [29]
[30] [31]          
Recherche dans l'agenda par thèmes
Recherche dans l'agenda par lieux
Toutes les manifestations