AccueilActualitésl'actualité

Le déploiement de la fibre se poursuit

Archives - Cet article date de plus de 6 mois
Lancé en 2014, le Plan France Très Haut Débit (PFTHD) vise à couvrir l’intégralité du territoire en très haut débit d’ici 2022.

Débuté en 2015, dans l’ex-Communauté d’Agglomération du Choletais (CAC), comptant : Bégrolles-en-Mauges, Chanteloup-les-Bois, Cholet, La Romagne, La Séguinière, La Tessoualle, Le May-sur-Èvre, Mazières-en-Mauges, Nuaillé, Saint-Christophe-du-Bois, Saint-Léger-sous-Cholet, Toutlemonde, Trémentines et Vezins, le déploiement de la fibre est assuré par la société Orange.

La crise sanitaire ayant ralenti le rythme des raccordements, l’objectif d’Orange est d’arriver à 100 % en 2022. Le déploiement se fait par voie souterraine ou par voie aérienne, solution beaucoup plus complexe. Orange utilise alors au maximum les poteaux Enedis (ex-EDF). Mais dans certains cas, suite à des études techniques complexes, cette possibilité est refusée par Enedis pour des problèmes de trop forte tension et de surpoids. De nouveaux poteaux sont alors installés sur le domaine public.

Raccordements

À noter que l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP) a autorisé la possibilité de ne raccorder certains logements que sur demande (entre 5 et 15 % des logements). Cela s’applique pour les logements dont le raccordement ou l’installation d’une ligne FTTH peut être onéreux. Une fois la liste de ces logements établie, les futurs utilisateurs pourront se signaler auprès de leur fournisseur d’accès. Ce dernier fera alors appel à Orange qui a six mois pour réaliser cette installation.

À savoir : "raccordable" signifie que le déploiement a été fait jusqu’à un point de branchement dans la rue. Ensuite, libre à chacun de choisir son fournisseur d’accès à Internet, qui effectue le raccordement final au domicile.

Élagages indispensables

Les plantations situées à proximité des réseaux de communication aériens nécessitent une surveillance et un entretien réguliers. Trop proches des câbles, elles peuvent provoquer un mauvais fonctionnement voire une interruption des services de téléphone et d’Internet. Si les plantations sont situées sur une propriété privée, et que les distances ne respectent pas la réglementation (une distance d’1m en hauteur et 50cm en largeur avec les lignes de communication aériennes) il est de la responsabilité du propriétaire du terrain de prendre en charge les opérations d’entretien.

Infos

» Suivez l’avancement de la fibre, commune par commune.

 

Article paru dans le Synergences hebdo N°570
Partager cet article Twitter Facebook Linkedin email

Sortir dans le Choletais

Septembre 2021
L M M J V S D
    [1] [2] [3] [4] [5]
[6] [7] [8] [9] [10] [11] [12]
[13] [14] [15] [16] [17] [18] [19]
[20] [21] [22] [23] [24] [25] [26]
[27] [28] [29] [30]      
Recherche dans l'agenda par thèmes
Recherche dans l'agenda par lieux