AccueilChaines thématiquesCitoyennetéSécurité

Caméras de vidéo protection et caméras piétons

22/04/2021 - Lu 868 fois
La Ville de Cholet s'est équipée en systèmes de vidéo protection. En 2016, les premières caméras sont installées de manière permanente en centre-ville, puis les caméras mobiles sont mises en place pour couvrir les grandes manifestations.
Dans un contexte général d'essor de la Police municipale et de défiance envers les forces de l'ordre, la Ville de Cholet a décidé de doter ses policiers de caméras piétons.

Caméras de vidéo protection

L'installation d'une caméra est réglementée par le code de la sécurité intérieure. Elle fait suite à un projet validé en préfecture. Les toutes premières caméras de vidéo protection sont apparues à Cholet le 1er décembre 2016. Elles sont à ce jour, au nombre de douze, installées en centre-ville, de manière permanente. Plus récemment, la Ville s'est dotée de six caméras mobiles pouvant être déployées selon les événements (Carnaval, fête aérienne, animations commerciales, événements sportifs ou culturels…).
Leur présence est toujours signalée par un panneau d'information. En dehors de ces manifestations, les caméras mobiles permettent de vidéo-protéger l'ensemble du bâtiment de l’Hôtel de Ville/Hôtel d'Agglomération.

Leur installation répond non seulement à une volonté d'assurer la protection des bâtiments et des installations publics mais permet également de lutter contre les atteintes à la sécurité des personnes. Les images des zones d'habitat (maisons, fenêtres, espaces privés) sont systématiquement floutées, préservant ainsi la vie privée des personnes. Sur réquisition judiciaire, ces images peuvent faire l'objet d'une communication aux autorités de police.

Les vidéos consultées par la Police municipale, sont mises à disposition de la Police nationale. Cette pratique permet un traitement immédiat des actes de délinquance, de vandalisme, des délits commis à Cholet. Nombre d'affaires ont par ce biais, été solutionnées en temps réel, préservant la tranquillité des citoyens.
Lors de manifestations, les caméras ont également démontré leur efficacité dans la recherche d'enfants perdus (Carnaval de Cholet) et permis de guider les secours vers les lieux précis d'accidents, d'agressions, facilitant ainsi l'accès rapide aux soins pour les victimes.

Caméras piétons

Sur les 14 agents de terrain que compte la Police municipale de Cholet, 6 caméras piétons de haute performance ont été acquises par la Ville pour un montant total de 7 795 €, permettant ainsi à chaque binôme d'être équipé sur le terrain. Pour ce dispositif la Ville reçoit le soutien financier de la Région Pays de la Loire au titre du Pacte Régional Sécurité.

Filmer pour mieux protéger

"L'objectif principal est d'améliorer encore plus la confiance entre la Police municipale et la population choletaise en faisant preuve d'une totale transparence", explique Patrice Brault, Adjoint au Maire délégué à la Sécurité, à la Réglementation et au Stationnement.

Le choix d'un tel équipement permet également d'apaiser les tensions en informant les auteurs d'infraction qu'ils sont filmés et de collecter des preuves audio et vidéo afin de poursuivre les malfaiteurs.

La caméra protège à la fois le citoyen et le policier lors d'une intervention. C'est une double sécurité", ajoute l'élu.

La Collectivité a fait le choix de la qualité du matériel en se fournissant chez le leader mondial des technologies de sûreté publique. Un équipement qui complète et optimise les moyens mis à disposition des policiers municipaux qui peuvent également s'appuyer sur les 66 caméras de vidéo protection présentes dans Cholet.

Une pratique encadrée

Un encadrement législatif très strict, sous couvert d’un arrêté préfectoral, permet l’utilisation à bon escient d’un tel équipement. Les images ne peuvent être consultées qu’à l’issue de l’intervention, par les personnes habilitées et pour les besoins exclusifs d’une procédure judiciaire, administrative, disciplinaire ou dans le cadre de la formation des agents.

"Les enregistrements sont archivés pendant 6 mois avant d'être supprimés afin de conserver les preuves nécessaires en cas de poursuites des auteurs de faits délictueux", conclut l'élu.

 

Partager cet article Twitter Facebook Linkedin email
Article précédent : Les Magnolias. Accueil de jourArticle suivant : L'alimentation en eau potable

Sortir dans le Choletais

Septembre 2021
L M M J V S D
    [1] [2] [3] [4] [5]
[6] [7] [8] [9] [10] [11] [12]
[13] [14] [15] [16] [17] [18] [19]
[20] [21] [22] [23] [24] [25] [26]
[27] [28] [29] [30]      
Recherche dans l'agenda par thèmes
Recherche dans l'agenda par lieux