Portrait d'une dame de qualité

Hors d'oeuvre

08/04/2024 - Lu 10736 fois

Lisa Delaunay, Médiatrice culturelle

Donc ce portrait, qui représente une femme de la haute société dans un intérieur, est attribué à l'artiste Marianne Loir et a été réalisé dans la première moitié du XVIIIe siècle.

Comme beaucoup de femmes artistes de son temps, Marianne Loir a essentiellement mené une carrière de portraitiste.

Il faut savoir qu'à l'époque, les sujets en peinture sont classés selon une hiérarchie très stricte qu'on appelle la hiérarchie des genres. Et tout en haut de cette hiérarchie, il y a la peinture d'histoire. Ensuite, on a le portrait, la scène de genre, le paysage et la nature morte.

Donc la peinture d'histoire, c'est le genre le plus prestigieux avec des sujets liés à la mythologie ou à l'histoire. Et donc on a beaucoup de personnages en partie dénudés.

Seulement, jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, les femmes n'ont pas le droit d'assister aux cours d'après modèle vivant, donc avec des modèles qui posent nus, puisque cela va contre les convenances. Au XVIIIe siècle, on estime qu'une jeune fille de bonne famille ne peut pas être mise en présence de corps dénudés, encore moins pour les dessiner. Donc on a décidé de leur interdire ces cours.

Le problème, c'est que sans cet apprentissage qui permet justement d'apprendre l'anatomie humaine, c'est compliqué pour les femmes de pouvoir prétendre à la peinture d'histoire. Ce qui explique que la plupart d'entre elles se soient tournées vers des genres dits mineurs comme le portrait, la scène de genre ou la nature morte.

Malgré tout, il y a plusieurs femmes, et c'est le cas de Marianne Loir, qui parviennent à mener une carrière artistique sous l'Ancien Régime, puisque ces genres dits mineurs rencontrent une véritable clientèle. Et c'est le cas notamment du portrait qui va rencontrer un succès considérable au XVIIIe siècle.