Fil d'ariane : Accueil/Actualités/l'actualité/Pour le Centre hospitalier de Cholet le soin en ambulatoire est un axe prioritaire

Pour le Centre hospitalier de Cholet le soin en ambulatoire est un axe prioritaire

Le Centre hospitalier maintient son programme d'investissements, soutenu par un bilan financier équilibré.

La poursuite du virage ambulatoire

Avec 7,4% de croissance pour les soins externes, 32,8% pour l'hospitalisation de jour et 5,2% pour l'activité de chirurgie ambulatoire, le centre hospitalier a pleinement assuré ses missions de service public.
Le développement de l'activité ambulatoire a nettement progressé en 2019 et le programme 2020 lui donne encore une très large part dans l'investissement tant structurel qu'humain.



Pour répondre à une très forte demande et désengorger les services sur site, une offre de consultation de gynécologie médicale à mi-temps et l'ouverture d'un centre de planification et d'éducation familiale ont été développé sur le Pays des Herbiers qui en était dépourvu. Dans un autre domaine, une unité d'hospitalisation de jour d'évaluation gériatrique est en phase d'ouverture. Elle apportera par son organisation, un travail plus pertinent dans le soin, l'accompagnement et le placement.

Le service de pédopsychiatrie a mis en place une équipe mobile adolescents, Le développement de cette activité vient de faire l'objet d'une subvention supplémentaire de L'Agence Régionale de Santé (ARS) de l'ordre de 400 000 €.

Aux évolutions de soins en ambulatoire, correspond une nouvelle organisation spatiale avec le réagencement du plateau ORL, la rénovation des locaux des unités d'hospitalisation de jour d'oncologie et de médecine, ainsi que le regroupement après travaux de l'ensemble du plateau de rééducation et réadaptation cardio respiratoire.

La psychiatrie adulte : un secteur en pénurie

C'est un point noir dans le bilan exprimé par Pierre Vollot, directeur de l'établissement. Il manque 3 médecins dans ce secteur et la pénurie empêche le développement souhaité. Et notamment les prises en charge ambulatoires. L'espoir est de recevoir davantage d'internes qui pourraient faire le choix de rester dans l'hôpital à la fin de leurs études.

En attendant, le Centre hospitalier va former pendant 2 ans, deux infirmières en pratique avancée, ce qui permettra à terme de recentrer les psychiatres sur les cas les plus complexes. Le renforcement de l'équipe de psychologues en début d'année participe de l'effort de prise en charge des patients adultes.

Une meilleure gestion des urgences

Avec 68 000 visites par an au Centre hospitalier de Cholet, le service des urgences se situe à la cinquième place dans les Pays-de-la-Loire. L'augmentation de la fréquentation des patients (+4,8% en 2019) met en évidence le problème récurrent du manque de médecins généralistes en ville et l'absence d'établissement hospitalier dans le secteur Nord Vendée et Ouest Deux-Sèvres. Une attractivité qui n'est pas sans problème d'organisation et d'accueil. Le renforcement de l'équipe paramédicale par la création de cinq emplois sera suivi fin 2020 par la rénovation et l'extension du service. De quoi répondre à l'affluence croissante et garantir aux patients et à leur famille, une prise en charge accueillante.

Partager cet article Twitter Facebook Linkedin Google Plus email
Haut de page