Inauguration de la résidence autonomie Le Bosquet

Reportage

11/01/2024 - Lu 579 fois

Gilles Bourdouleix, Maire de Cholet, Président de Cholet Agglomération
Alors, il y a un peu plus de 20 ans, l'Agglomération a pris la compétence Seniors personnes âgées et notamment la gestion des résidences autonomies et des EHPAD que nous gérons en direct.
Et nous avons fait un constat de l'état des bâtiments, de l'état des structures et nous avons mis en oeuvre un plan de réhabilitation. Réhabilitation qui a commencé par le Val d'Evre à Trémentines qui s'est continuée par la Cormetière.

Et puis, il y avait la résidence Paul Bouyx avec 22 résidents, la résidence du Bosquet ici avec 33 résidents, donc un peu plus de 50 au total. Nous avons réuni les deux pour faire une résidence plus importante qui peut accueillir 82 personnes au total et qui a été un chantier de réhabilitation et de construction. Première tranche la construction du nouveau bâtiment.

Et puis, deuxième tranche, nous avons réhabilité l'ancien bâtiment et aujourd'hui, nous avons cet ensemble qui est quand même tout à fait remarquable à la fois par ces lieux d'animation, d'accueil collectif comme la salle à manger et bien sûr avec les appartements qui sont à peu près de 33 mètres carrés, c'est-à-dire une pièce de vie avec une chambre, puis salle de bains sanitaires à côté. On a, je crois, un ensemble qui est tout à fait satisfaisant.

Eric Labattut, Architecte - A propos Architecture
On a complètement livré l'extension. On l'a livrée complètement opérationnelle, donc les gens ont déménagé de l'existant vers l'extension.

Et en fait, il y avait une séparation très nette entre les deux chantiers. Donc les gens n'ont pas du tout été gênés par... Bon, il y a la gêne effectivement de voir les compagnons, de voir des grues, des choses comme ça, mais sur le plan phonique et sur le plan des poussières et sur le plan du mode de vie, les gens n'étaient vraiment dans leur cadre de vie habituel. On ne les a pas du tout dérangés pendant le chantier.

Arnaud Mainchain, Architecte - Grégoire Architectes
Donc le coût des travaux s'élève aujourd'hui à 8,1 millions d'euros hors taxes travaux réalisés par les entreprises. Et on est parfaitement dans le coût objectif de l'appel d'offre qui avait été fait en 2019. Sur le bâtiment existant, les attendus du fonds FEDER pour les subventions, c'était de gagner 40 % de gain d'énergie sur le bâtiment. Donc on a calculé l'épaisseur de l'isolation, la qualité des vitrages, des menuiseries pour arriver à ces 40 % là.

Ça, c'est pour l'existant. Et le bâtiment extension, lui, est aux normes actuelles de construction. Ils sont construits sur le même mode. Ils sont en béton, isolés par l'extérieur. Dans la résidence autonomie du Bosquet, c'est quasiment tous les mêmes logements. Il y a peu de différence entre l'existant et l'extension.

On a vraiment la même typologie de logements partout, avec la même qualité, qu'on soit dans le bâtiment neuf ou existant. Ce qui nous fait dire qu'au final c'est un bâtiment et non plus une extension rénovation.

Gilles Bourdouleix, Maire de Cholet, Président de Cholet Agglomération
Ça fait partie des conditions qui nous ont permis d'obtenir le label Agglomération Amie des Aînés, avec en plus le niveau Argent. Mais bien sûr que toute la politique de rénovation, de réhabilitation, de modernisation de nos établissements a été un outil majeur pour obtenir ce label que nous avons obtenu il y a quelques semaines maintenant.

Et dont nous pouvons également être très fiers.