Unis-Cité Cholet

Reportage

11/06/2024 - Lu 6081 fois

 

 

Voix of
Il est 14h. Comme chaque mardi, Léna et Killian sonnent à la porte de Madeleine. Pendant 2h, ils vont jouer et échanger avec cette retraitée. Une action portée depuis 2022 sur Cholet par l'association Unis-Cité.
Objectif, rompre l'isolement des personnes âgées.

Océane Tahoret, coordinatrice d'équipes et de projets, Unis-Cité
Aujourd'hui, on a à Cholet seize volontaires en service civique Solidarité Seniors. On va à leur domicile pour pouvoir passer un temps convivial pendant 2h toutes les semaines, et ce, tout le long du service civique des volontaires.

Voix of
Ayant à coeur le bien-être des seniors, la Ville accompagne désormais le dispositif.

Natacha Poupet-Bourdouleix, adjointe au Maire en chage de l'Autonomie seniors
Notre collaboration a démarré suite à des analyses sur le Choletais. Je pense à l'augmentation du nombre de personnes inscrites sur le registre des personnes vulnérables.
Je pense aussi au diagnostic qui a été effectué suite à notre démarche Agglo Amie des aînés et qui nous a fait constater qu'on avait une préoccupation majeure sur le Choletais qui est l'isolement, l'ennui, la solitude chez la personne âgée.
Il faut faire venir les jeunes chez les personnes et ce n'est pas toujours facile. Il y a des craintes, il y a de la peur, de l'insécurité.
Il faut absolument que ce soit la Ville de Cholet qui essaie d'inciter les gens à accepter de recevoir des jeunes chez eux.

Madeleine Maylin, Bénéficiaire
C'est la Ville qui m'a envoyé une correspondance. Et j'ai tout de suite accepté. J'ai tout de suite pris contact. J'avais du temps libre et quand on est seul, on a besoin d'avoir quelqu'un. C'est plus vivifiant.

Killian Rousseau, Volontaire Solidarité Seniors
Je cherchais quelque chose pour cette année. Et j'adore l'animation, créer des activités, etc. Et on m'en avait parlé avec la Mission locale qui m'en avait parlé et je me suis intéressé. Je me suis inscrit.
Discuter avec les personnes âgées, jouer avec eux, créer des activités avec eux.
Ça, ça me plaît.

Voix of
Tout comme Killian, Léna a également découvert l'association grâce à la Mission locale, avec pour idée de s'ouvrir à un nouvel univers.

Léna Munoz, Volontaire Solidarité Seniors
Au début, on a eu trois semaines de formation pour apprendre un peu à avoir le bon contact avec les personnes.
Comment aborder des discussions, certains comportements aussi qui peuvent arriver, comment les gérer.
À chaque fois, on propose des jeux pour ceux qui aiment bien et puis on propose des choses différentes quand ça leur plaît on fait, quand ça ne leur plaît pas, on fait autre chose.

Voix of
Promenades, ateliers cuisine, jeux de société, un moment de partage profitable à tous.

Killian Rousseau, Volontaire Solidarité Seniors
Oui, je pense qu'ils apprennent de nous et nos cultures et notre jeunesse.

Natacha Poupet-Bourdouleix, adjointe au Maire en chage de l'Autonomie seniors
L' échange entre la personne âgée et ce jeune, c'est d'un côté la personne âgée qui se sent utile, qui se sent écoutée, qui se sent appréciée, qui rappelle ses souvenirs, son expérience à ces jeunes moins expérimentés.
Et c'est le jeune qui, de l'autre côté, qui reçoit énormément de choses et d'intérêt sur la vie et qui peut aussi en même temps ce service civique susciter des vocations à un moment où on a des difficultés de recrutement sur ces métiers liés à l'humain.

Voix of
Albert participe au dispositif pour la deuxième année. L'Association parvient à fidéliser ses bénéficiaires qui trouvent un grand intérêt à ces rencontres.

Albert Retailleau, Bénéficiaire
Parce que je trouve que c'est agréable avec des jeunes de temps en temps de bavarder un peu, de sortir, que ce soit une marche à pied, n'importe ce qu'on peut faire parce qu'on ne va pas toujours assez loin. On fait ce qu'on peut.

Océane Tahoret, coordinatrice d'équipes et de projets, Unis-Cité
La première année, on avait huit bénéficiaires. Cette année, on en a 34. Et ça, c'est super chouette parce qu'effectivement c'est une certaine fidélisation.
On voit bien qu'il y a un lien social qui se crée, il y a un lien intergénérationnel qui se crée. Ça c'est super important. C'est d'ailleurs le leitmotiv de la mission.

L'année prochaine, il y a deux volontaires supplémentaires sur cette mission là donc ça veut dire neuf places supplémentaires pour d'autres bénéficiaires.
On ne demande pas un bac +10 en gérontologie. Ça ne nous intéresse pas. On demande juste un volontaire qui est motivé, intéressé par la mission et qui souhaite s'y investir.

Voix of
Pour participer au dispositif en tant que volontaire ou bénéficiaire, il suffit de contacter l'association Unis-Cité Cholet.