Fil d'ariane : Accueil/Actualités/l'actualité/Les PLAIA conseillent et accompagnent les associations

Les PLAIA conseillent et accompagnent les associations

Les six Points Locaux d’Accueil et d’Information des Associations choletais se réunissent, ce jeudi 23 janvier, pour présenter le Fonds de développement de la vie associative.

11 000 à 13 000 associations existent dans le Maine-et-Loire. Ce dynamisme associatif - une spécificité française - est soutenu et valorisé par la Direction départementale de la cohésion sociale via les Points Locaux d’Accueil et d’Information des Associations (PLAIA).

Six PLAIA se situent à Cholet :
» la Jeune France
» l’Office Municipal du Sport
» les centres socioculturels du Verger, du Planty, Pasteur et Horizon.

Et le territoire de l’Agglomération du Choletais en compte trois supplémentaires :
» les centres socioculturels intercommunaux Ocsigène à Saint-Léger-sous-Cholet,
» Chloro’fil à Nuaillé
» le Coin de la rue à Vihiers, commune déléguée de Lys-Haut-Layon.

Au quotidien, les PLAIA accompagnent les associations "dans les changements de gouvernances, pour passer d’une présidence unique à une présidence collégiale, par exemple" indique Luc Grimault, directeur du centre socioculturel du Verger. Mais les sollicitations ne sont pas quotidiennes. "Nous avons des demandes toutes les semaines à l’OMS, constate Chrystèle Levelu, salariée. Par exemple, comment, en tant que bénévole, je gère des salariés. Là, les demandes vont arriver avec le FDVA et l’appel à projets". C’est justement pour présenter le Fonds de Développement de la Vie Associative et son appel à projets, que les PLAIA choletais organisent une réunion d’information ce jeudi 23 janvier de 18h à 19h30, au centre Accueil et formation de la Jeune France, 50 rue Darmaillacq.

Des PLAIA qui ont, d’ailleurs, leur propre projet : procéder à un recensement de la vie associative choletaise, pour connaître précisément le nombre d’associations réel et le domaine d’activité de chacune. Pour mener à bien cette opération, les structures sont actuellement en négociation avec l’Université d’Angers pour que des étudiants deviennent les agents de ce recensement.

Partager cet article Twitter Facebook Linkedin Google Plus email
Haut de page

Consommer à Cholet,
c'est bon pour ma ville

Consommer local à Cholet c'est bon pour ma ville

Maison de l'Orientation

Maison de l'Orientation