AccueilChaines thématiquesSportsSport et santé - OMS

La prévention du risque cardio-vasculaire

19/01/2016 - Lu 6220 fois
Une activité physique régulière, pratiquée en dehors de toute contre-indication, a des effets démontrés sur la santé, aussi bien à court terme qu'à long terme, en particulier sur la fonction cardio-respiratoire.

À court terme

  • Diminution de la fréquence cardiaque au repos et à l’effort : le cœur est ainsi moins sollicité ;
  • Diminution de la pression artérielle chez le sujet normotendu ainsi que chez l'hypertendu : le travail d'éjection du sang réalisé par la pompe cardiaque est moins important ;
  • Augmentation du volume de sang éjecté à chaque contraction du cœur, aussi bien repos qu'à l’effort.

À long terme

  • Augmentation de la force de contraction du cœur ;
  • Amélioration de la capacité cardio-respiratoire entraînant une meilleure consommation maximale d’oxygène ;
  • Amélioration de la filière anaérobie (c'est-à-dire la capacité à effectuer un effort de courte durée en absence d'oxygène).

La pratique régulière d’une APS, effectuée au moins 3 fois par semaine durant au moins 30 minutes à chaque séance, entraîne des effets positifs en quelques semaines.
À l'inverse, si vous arrêtez de pratiquer une APS régulièrement les bienfaits de l’activité physique disparaissent en moyenne entre 3 à 6 semaines, mais ce phénomène est très variable d’un individu à l’autre.

La pratique régulière de l'activité physique : action sur le cœur ?

  • Elle entraîne une vasodilatation des artères facilitant ainsi le travail d’éjection du sang du cœur vers les artères : le cœur est moins sollicité ;
  • Elle protège les artères coronaires : diminution des triglycérides et du mauvais cholestérol (LDL Cholestérol) et augmentation du bon cholestérol (HDL Cholestérol) ;
  • Elle réduit le risque de thrombose des artères coronaires en évitant la formation de caillots dans celles-ci ;
  • Elle développe les capacités cardio-vasculaires en filière aérobie (Filière énergétique en présence d'oxygène) ;
  • Elle diminue le risque d’apparition d’un trouble du rythme cardiaque (Fibrillation auriculaire en particulier).

La pratique régulière de l'activité physique : action sur les facteurs de risque cardio-vasculaire ?

  • Réduction de la graisse abdominale constatée par la diminution du tour de taille ;
  • Maintien du poids : la pratique d'une activité physique même régulière n’entraîne ; pas de perte de poids si elle n’est pas associé à un apport calorique mieux adapté à la dépense énergétique quotidienne ;
  • Réduction de la pression artérielle ;
  • Réduction de la résistance à l’insuline et de l’hyperinsulinémie. Il existe une diminution du risque diabétique chez le sujet sain et un meilleur équilibre glycémique chez le sujet atteint d’un diabète de type 2 ;
  • Augmentation du HDL cholestérol (le bon cholestérol !) ;
  • Amélioration de la fluidité du sang par une action sur l'adhésivité et l'agrégation des plaquettes (Éléments figurés du sang jouant un rôle dans la coagulation plasmatique).

L'activité physique pratiquée de manière régulière et adaptée favorise la protection cardio-vasculaire.

Quelle pratique ?

L'activité physique en endurance : c'est bon pour le cœur !
L’activité physique en endurance, dite aérobie, c'est-à-dire réalisée entre 60% et 75% de la fréquence cardiaque maximale, s'effectue en consommant de l’oxygène. Elle doit être pratiquée de manière régulière et idéalement tous les jours pendant une durée d’au moins 30 minutes. Cette pratique est recommandée pour protéger le cœur et lutter efficacement contre les facteurs de risque cardio-vasculaire.

Elle doit systématiquement être précédée de 15 à 20 minutes d'échauffement à 50% à 60% de la fréquence cardiaque maximale.

Le seuil minimum de 30 minutes par jour d'activités physiques, semble être celui où un effet protecteur cardio-vasculaire apparaît. C’est donc un minimum indispensable. Mais, selon sa condition physique et le temps dont on dispose, il n’est pas interdit d’en faire davantage.
La recherche de la performance n'est pas utile pour améliorer sa condition physique et protéger sa santé : il ne faut jamais brûler les étapes.

Il est toujours conseillé de débuter tranquillement pour progresser rapidement.
 L'activité physique doit rester avant tout un PLAISIR.
Il a également été démontré qu'il est possible de faire deux fois 15 minutes d'activité dans la journée voire trois fois 10 minutes pour avoir une efficacité proche en termes de prévention.

Mieux vaut bouger que de rester sédentaire !

L'activité physique n'est pas dangereuse pour le cœur MAIS :

  • Vérifiez l'absence de contre-indication médicale en effectuant une consultation médicale annuelle. Prenez le temps d’expliquer à l’examinateur votre pratique sportive ou votre activité physique ;
  • Pratiquez avec prudence dans les limites imposées par votre condition physique et votre âge ;
  • L'échauffement est absolument essentiel, sans jamais omettre une bonne récupération à la fin de l’exercice, qui passe par une bonne hydratation ;
  • La reprise d’une activité physique après 45 ans ne peut se faire sans l’avis d’un médecin qui effectuera un bilan adapté en fonction de vos antécédents personnels ou familiaux ;
  • Toute apparition d'une anomalie (douleur thoracique même fugace ou essoufflement inhabituel) au cours de votre activité physique doit vous faire interrompre celle-ci et vous amenez à consulter votre médecin sans tarder.

La sédentarité est le seul vrai risque pour le cœur !

L'adhésion à ce programme d'activité physique

  • associé à la perte de quelques kilos grâce à un apport nutritionnel équilibré ;
  • un apport en sel modéré (3 à 5 g par jour) ;
  • une consommation modérée d'alcool (1 à 2 verres de vin par jour) ;
  • un arrêt du tabagisme ;

permet d'améliorer sa condition physique tout en procurant un effet protecteur sur sa santé à long terme.

Docteur Jean-Luc Langeron


 

Partager cet article Twitter Facebook Linkedin Google Plus email
Article précédent : L'OMS vous accueilleArticle suivant : Associations sportives scolaires
Haut de page

Calendrier des déchets

Calendrier des déchets

Soutien aux restaurateurs

Soutien aux restaurants