Fil d'ariane : Accueil/Chaines thématiques/Environnement/Eau et Assainissement/L'eau de pluie : n'en perdons pas une goutte !

L'eau de pluie : n'en perdons pas une goutte !

09/05/2019 - Lu 500 fois
Les communes de l'Agglomération du Choletais s'engagent dans une solution d'infiltration des eaux de pluie là où elles tombent.

Inspirée de modèles existants, issue d'échanges entre collectivités et acteurs locaux, la gestion intégrée des eaux pluviales propose une alternative environnementale. Elle vient suppléer la construction et l'entretien des réseaux d'assainissement trop coûteux. Au sein du domaine public, dans les parcelles privées, l'aménagement du sol permet une infiltration immédiate ou différée, complété par des comportements simples économiques et écologiques.

Des expériences portées par la Collectivité sont déjà en cours : quartier Favreau-Les Mauges, lotissement Clos Grégoire, groupe scolaire Saint-Pierre Gellusseau, zone économique de Clénay...

Les 4 principes

» Gérer la pluie là où elle tombe ;
» Réduire le volume et les débits d'eau de pluie rejetés dans le réseau et dans le milieu naturel ;
» Intégrer l'eau dans la ville ;
» Assumer l'inondation contrôlée du territoire.

Éviter de polluer l'eau
Les produits de démoussage des toits et murs sont toxiques pour les plantes, les animaux aquatiques et s'accumulent dans mon jardin.
> Je traite mon toit le moins souvent possible,
> Après traitement, je déconnecte le récupérateur d'eau pour les prochaines pluies.

Sous le paillage
Le paillage avec les résidus végétaux du jardin (tontes, feuilles mortes, tailles) permet le développement de la vie du sol qui favorise ainsi l'infiltration.

Au fond du jardin
En cas de pluies fortes, l'eau est retenue dans les parties basses du jardin grâce à un petit modelé de terre. La fine couche d'eau s'infiltre dans l'herbe. Dans les heures suivant une forte pluie, le sol peut alors être spongieux.

Dans le potager
Le sol, plein de vie, du potager (grâce au compost ajouté et au paillage le protégeant) est très perméable et peut absorber beaucoup d'eau.

Dans les creux naturels
Le terrain légèrement creux à cet endroit capte plus d'eau, rendant la pelouse plus verte.

Contre le mur
Le réservoir récupère l'eau de pluie pour l'arrosage. Quand il est plein, il se déverse vers le mur clôture qui retient l'eau le temps qu'elle s'infiltre. Retenir l'eau contre un mur ne le détériore pas et le poids de l'eau d'une pluie ne peut pas le faire céder.

Dans les allées perméables
L'allée perméable laisse l'eau s'infiltrer dans le sol.
Attention ce sol infiltre également les produits désherbants.
> J'adopte donc des méthodes alternatives comme l'eau chaude.

Sur l'espace public
La noue publique capte les eaux de la route et du trottoir et remplace les caniveaux grâce à une végétation adaptée. La végétation poussera mieux et rafraîchira la rue.

Sous le bitume
La grave drainante : sous le sol poreux, ou avec une gouttière s'écoulant dedans, l'eau est retenue dans un massif drainant. Cet espace de rétention en gravier, entouré d'un géotextile laisse l'eau s'infiltrer dans le sol.

Dans un massif de fleurs
La forme creuse du massif permet de retenir l'eau qui s'infiltrera dans les prochaines 24h. Le système racinaire de la végétation augmente la perméabilité.

Renseignements

Direction de l'Environnement
Tél. 02 44 09 25 40

Partager cet article Twitter Facebook Linkedin Google Plus email
Haut de page

Cholet Coeur de Ville

Cholet coeur de ville

Brèves

Toutes les brèves

Les Nouvelles Halles de Cholet

Projet des Halles de Cholet

Sortir dans le Choletais

Août 2019
L M M J V S D
      [1] [2] [3] [4]
[5] [6] [7] [8] [9] [10] [11]
[12] [13] [14] [15] [16] [17] [18]
[19] [20] [21] [22] [23] [24] [25]
[26] [27] [28] [29] [30] [31]  
Recherche dans l'agenda par thèmes
Recherche dans l'agenda par lieux
Toutes les manifestations