Fil d'ariane : Accueil/Actualités/Infos Culturelles/Théâtre Saint-Louis - Gros plan sur.../Novecento au Théâtre Saint-Louis

Novecento au Théâtre Saint-Louis

Mardi 16 octobre à 20h30, le Théâtre Saint-Louis vous propose une pièce mise en scène par André Dussolier, "Novecento" d'après Alessandro Baricco.
André Dussollier a remporté le Molière du meilleur comédien pour ce spectacle en 2015.

"La dernière fois que j’ai vu Novecento, il était sur un bateau dont il n’est jamais descendu."

André Dussollier est le trompettiste qui raconte l’histoire de son ami Novecento sur le Virginian. De son récit vont naître le bateau, de la salle des machines au pont des premières classes, puis l’orchestre des quatre musiciens qui jouent avec lui et tous les personnages qu’il croise sur le bateau le temps d’une traversée.

Novecento a été abandonné à sa naissance, en salle des premières classes, dans une boite en carton posée sur un piano. Avant de descendre à New York, ses parents ont du se dire « Peut-être qu’un gars des premières l’adoptera et qu’il deviendra riche et heureux » Riche il ne le fut pas, mais il devint pianiste. Le plus grand des pianistes.

Il n’est jamais descendu à terre. Sur son bateau, il voit passer le monde.  Il sait écouter, les gens, leur terre, leur histoire. Chaque jour, une carte immense se dessine peu à peu dans sa tête. Libre de toute école, Novecento absorbe et retranscrit librement sur son piano tout ce qu’il entend à bord : les tsiganes des 3ème classes, les chants des émigrés, les mélodies de l’orchestre. Il y mélange les sons de la mer, du vent, les rythmes des machines, la rumeur des ports. Sa réputation franchit les océans. L’inventeur du jazz vient le défier dans un duel. Il aurait pu conquérir le monde… s’il était descendu.

Un jour il s’apprête à le faire : 1ère marche, 2ème marche, à la troisième marche il s’arrête. "Ce n’est pas ce que j’ai vu qui m’a arrêté, mais ce qu’on ne voyait pas".

Autant de choses à voir - à voir et à entendre - racontées par son ami trompettiste, accompagnées par ses amis musiciens et qui le temps d’une traversée à bord d’un transatlantique vous permettront de partager avec Novecento sa musique, son histoire et sa façon singulière de voir et de vivre le monde.
C'est une histoire immortelle qui se répète de port en port, métaphore de tous les désirs éclatants qui émergent sous le soleil de l’imagination, une musique océane aux horizons lointains.
Un conte sorti de nos mille et une nuits, une voix intérieure invitant au voyage qui s'élève des touches d'un piano ou de la plume d'un écrivain, venues dessiner nos villes invisibles.

C'est une histoire étrange et merveilleuse. Celle de Novecento, né en 1900 au cours d'une traversée et abandonné par ses parents sur le piano d'un transatlantique.
Elevé tout d'abord  par un vieux matelot et devenu pianiste sans  avoir jamais quitté la mer, Novecento envoûte tous les passagers du navire d'une musique irréelle  venue de nulle part et sa renommée commence à se répandre à terre ....

Alessandro Baricco, jeune écrivain italien contemporain (musicologue de surcroît) nous offre un pur moment de grâce et il faut s'abandonner à la magie, à la poésie de cette histoire légère, drôle et émouvante.

Note d'intention

"Novecento, c'est l'histoire d'un pianiste pendant les années 1920.
Né sur un bateau, il est aussitôt abandonné sur un piano dans une boite en carton.
Élevé par l'équipage, n'ayant jamais connu d'autre univers que la mer, il découvre le monde que lui racontent les passagers.
Il joue au piano tous les airs qu'il entend, le jazz qui triomphe, toutes les musiques.
Sa réputation grandit au fur et à mesure de toutes les traversées.
Des premières aux troisièmes classes, il fascine, il intrigue. Il devient un phénomène pour tous ceux qui l'écoutent.
On le provoque en duel, on l'invite à descendre. Il est tenté d'aller voir sur la terre.
Mais la terre, c'est peut-être un clavier trop grand pour lui.
Il veut rester fidèle au monde qui est le sien et sur ce piano, sur cet espace limité à 88 notes, il veut faire entendre le monde qui est en lui et qui est infini.
L'immensité des trésors que l'on cherche souvent ailleurs qu'au fond de soi, nos envies, nos rêves, nos peurs, nos désirs, tout ce que raconte cette histoire, j'avais envie d'en faire entendre les épisodes colorés, aussi bien avec les mots d'Alessandro Baricco, qu'en musique et avec la présence, sur scène, des musiciens de jazz."

André Dussollier

Infos pratiques

Novecento
Mardi 16 octobre 2018 à 20h30

Théâtre Saint-Louis - Cholet
Durée : 1h30

Tarifs normal : 35€ - réduit : 33€ - très réduit : 23€
Tarif abonné AdC : 30€ - hors AdC : 33€ - très réduit : 20€

Infos au 02 72 77 24 24 ou info-theatre@choletagglomeration.fr
Ouverture du guichet information billetterie
à partir du 6 septembre 2018 au 29 avril 2018,
du mardi au vendredi de 13h30 à 18h30

 

Crédits photo : Christian Ganet

Partager cet article Twitter Facebook Linkedin Google Plus email
Haut de page

Sortir dans le Choletais

Décembre 2018
L M M J V S D
          [1] [2]
[3] [4] [5] [6] [7] [8] [9]
[10] [11] [12] [13] [14] [15] [16]
[17] [18] [19] [20] [21] [22] [23]
[24] [25] [26] [27] [28] [29] [30]
[31]            
Recherche dans l'agenda par thèmes
Recherche dans l'agenda par lieux
Toutes les manifestations

Retrouvez-nous sur Facebook

L'image Instagram

Cholet sur Instagram