AccueilActualitésInfos Culturelles

Hang'arts : les troupes posent leurs valises

Quinze compagnies de théâtre s’installent au Hang’Arts. Situé rue d'Alençon, le local attenant à l’atelierdes carnavaliers se veut un lieude synergie et de création artistique.

L'équipement a été livré le 20 octobre dernier. Hang’Arts, ce nouveau lieu artistique pensé par la Municipalité et les compagnies de théâtre accueille les premiers occupants. “La Ville a décidé de reloger les troupes de théâtre qui étaient dans des locaux vieillissants, avenue Leclerc, lorsque le bâtiment a été remis en vente", déclare Patrick Pelloquet, conseiller municipal délégué à la culture pour la Ville. Il s’agit avant tout d’un “lieu de partage pour répéter et donner des cours. Et l’on souhaite qu’une émulation se crée à travers les lieux de vie partagée”, explique l’élu.

Projets mutualisés

Le partage est d’ailleurs ce qui a convaincu le Théâtre de l'Équinoxe. “Être dans un lieu avec les autres troupes favorise les échanges”, estime Annie Chauveau, metteuse en scène. La compagnie professionnelle profite d’ailleurs de ce nouvel environnement pour développer un nouveau projet. “On s’installe avec deux autres troupes, le Chat Fou et Ernesto Barytoni avec qui on a l’habitude de travailler. Nous créons un projet mutualisé, pour présenter tout un répertoire dédié aux enfants”, indique la fondatrice du théâtre.

Olivier Blouin, du Collectif Jamais Trop d'Art !, considère le Hang’Arts comme "une opportunité de rencontre, mais aussi un laboratoire pour faire évoluer et tester les performances". Il envisage le Hang’Arts “comme des espaces nomades, où il faut s’adapter”. Un planning permet aux artistes de s'organiser. Le Théâtre de l'Enclin a choisi de répéter le mardi soir. Après sa première répétition, la compagnie cherche ses marques. “On expérimente encore les lieux. Et c’est agréable de savoir que quand on répète, il y a d’autres personnes, même si c’est bien insonorisé”, constate le comédien et metteur en scène, Guy-Michel Souriau. “On a veillé tout particulièrement à l’isolation phonique, ce qui permet aux troupes de répéter sans se déranger, ni être perturbées par la fabrication des chars”, indique Patrick Pelloquet.

Avec les carnavaliers

Hang’Arts est un lieu de répétition, où les artistes peuvent entreposer les décors. Pour la partie construction, les comédiens pourront se tourner vers les carnavaliers. Comme son nom l’indique, Hang’Arts fait référence tant au hangar de l’atelier des carnavaliers, qu’à l’art théâtral. Cet espace a été aménagé “dans l’esprit de réunir les artistes et les carnavaliers qui construisent les chars. Le but est qu’une complémentarité se forme entre eux”, précise l’élu en charge des affaires culturelles de la Ville.

Le Hang'Arts en bref

  • 4 salles spacieuses de 109 à 160 m2
  • des pièces mieux éclairées
  • un dispositif qui permet de faire le noir
  • des bureaux administratifs
  • des espaces de stockage et de convivialité
  • montant total des travaux : 630 000€, financés par la Ville de Cholet
Partager cet article Twitter Facebook Linkedin email

Infos Pass sanitaire

COVID19. Pass sanitaire

Sortir dans le Choletais

Janvier 2022
L M M J V S D
          [1] [2]
[3] [4] [5] [6] [7] [8] [9]
[10] [11] [12] [13] [14] [15] [16]
[17] [18] [19] [20] [21] [22] [23]
[24] [25] [26] [27] [28] [29] [30]
[31]            
Recherche dans l'agenda par thèmes
Recherche dans l'agenda par lieux

Gloria Victis

Gloria Victis

Cinéma

Cinema

Espaces culturels

Théâtre Saint-Louis Musée d'Art et d'Histoire Conservatoire du Choletais Musée du Textile et de la Mode Réseaux des bibliothèques Ecole d'Arts du Choletais Ludothèque du Choletais Archives du Choletais