cholet.fr

Cholet, Ville et Agglomération

×
AccueilActualitésl'actualité

Une nouvelle cuisine centrale

Le projet de nouvelle cuisine centrale, dans la zone d'activités du Cormier, est sur les rails. Les travaux débuteront en 2023. Montant total des travaux : 5,4 millions d'euros. Un investissement important au service d'une activité exigeante.

La cuisine centrale est un service indispensable pourtant méconnu des Choletaises et des Choletais. Près de 3 000 repas sortent en effet, chaque jour, de cet établissement à destination des différents restaurants scolaires de la Ville, des accueils de loisirs de Cholet Animation Enfance, des classes vertes du CISPA, des structures Petite Enfance, des résidences autonomie et des bénéficiaires du portage de repas à domicile du service Adomi Facil.

Un bâtiment qui ne répond plus aux attentes

"La cuisine centrale, construite en 1989, est devenue obsolète. Le futur équipement, d'une capacité de production de 4 000 repas par jour, permettra de répondre à notre volonté d'une alimentation de qualité, en intégrant une démarche pédagogique globale. Avec un coût des travaux s'élevant à 5,4 millions d'euros, la nouvelle cuisine centrale est, avec le projet de la Salle des Fêtes, l'un des plus gros investissements de ce début de mandat." Gilles Bourdouleix, Maire de Cholet et Président de l'Agglomération du Choletais.

Construit en 1989, l'actuel bâtiment ne répond plus aux attentes, tant sur le plan fonctionnel que sur l'aspect technique. "Compte tenu de la complexité d'une réhabilitation et de la nécessité de continuité de service public, cet équipement est voué à être démoli", explique Frédéric Pavageau, Adjoint au Maire délégué aux Finances et aux Nouveaux projets d'aménagements structurants. D'une capacité de production de 4 000 repas par jour, livrés en liaison froide sur une cinquantaine de sites, la future cuisine centrale sera un équipement performant. "Avec ce projet, notre objectif est de disposer d'un établissement moderne et disposant de fonctionnalités répondant aux nouvelles obligations, notamment celles de la loi Egalim applicable au 1er janvier 2022", précise Olivier Baguenard, Adjoint au Maire en charge de l’Éducation.

Un nouveau cadre réglementaire donc, mais également de nouveaux besoins et de nouvelles pratiques : une légumerie pour mieux travailler les produits bruts (épluchage, découpage, tranchage), un local diététique chaud et froid, un local déchets adapté ou encore une cuisine et un jardin pédagogiques pour l'accueil de groupes d'enfants. "Nous tenons à accroître nos actions sur la nécessité de bien manger, en direction des enfants et des différents publics", complète Olivier Baguenard.

La fin des barquettes plastique

Dans le cadre de l’élaboration du projet, la Municipalité avait choisi initialement l’utilisation de contenants bio-dégradables. Cependant, après l’avis du Conseil National de l’Alimentation, il s’avère que ces contenants sont composés pour tout ou partie de plastique. Le choix a donc été fait d’utiliser exclusivement des contenants en inox, matériau inerte ré-employable et durable. Au total, ce sont environ 7 000 bacs gastronomes inox qu'il faut prévoir. "Cette nouvelle orientation a un impact sur le projet initial notamment en termes de fonctionnement. Nous avons dû revoir le stockage, le lavage, et tout le process de conditionnement. Résultat : une plus-value globale qui s'élève à 1,4 million d'euros", indique Frédéric Pavageau.

Le programme initial de l'opération a donc été revu, et prévoit notamment :

  • l'agrandissement des locaux ;
  • l'ajout d'un lave-chariot ;
  • la modification du matériel de conditionnement ;
  • l'ajout d'un ensemble de chariots et rayonnages pour le stockage des bacs et des couvercles ;
  • le changement du lave-vaisselle à convoyeur.

Malgré tout, la Ville anticipe une obligation légale qui fixe le délai à 2025 et confirme ainsi son souhait de bâtir de nouveaux équipements en cohérence avec sa politique en matière de santé publique et de développement durable.



Visuels non contractuels - © Michot Architectes


Une attention particulière a été apportée au confort de travail des 22 agents dédiés à la préparation des repas : ergonomie des différents postes de travail, matériels high tech, lumière naturelle dans les ateliers… D'une superficie de près de 1 400 m², le bâtiment sera conforme à la réglementation environnementale RE 2020. Une gestion intégrée des eaux pluviales a été privilégiée.
Les abords du site de la future cuisine centrale disposeront d'une infiltration plus naturelle des eaux pluviales, limitant ainsi l'artificialisation des sols et illustrant la volonté de la Municipalité de préserver au mieux l'environnement.

Le saviez-vous ?

L'accueil d'un enfant sur la pause méridienne coûte en moyenne 14,54 € (en 2019). La Ville, de son côté, ne demande en moyenne que 2,93 € aux parents. La différence est directement prise en charge par la Collectivité.

Que dit la loi Egalim ?

Alimentation, déchets plastiques, bien-être animal… plusieurs dispositions de la loi dite Egalim (loi n° 2018-938 du 30 octobre 2018 pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous) concernent la restauration scolaire. À ces obligations s'ajoutent celles de la loi Climat et Résilience.

Concrètement, voici ce que la Collectivité doit prévoir pour sa restauration collective :

  • un menu végétarien par semaine (déjà mis en place) ;
  • diversification des sources de protéines ;
  • lutte contre le gaspillage alimentaire (déjà mis en place) ;
  • approvisionnement à hauteur de 50% en produits durables dont 20% de produits issus de l’agriculture biologique (déjà mis en place) ;
  • interdiction des barquettes plastique (cuisson, réchauffe, service) et de la vaisselle jetable à usage unique (prévu dans le projet de cuisine centrale);
  • information des convives sur la part de produits durables et de qualité (en cours de réalisation)

Le plaisir dans l'assiette

Actuellement, c’est déjà dans la zone du Cormier, à la cuisine centrale municipale, que sont concoctés les 2 020 repas servis chaque jour (en moyenne) dans les écoles publiques de Cholet et du Puy-Saint-Bonnet. La Ville a confié cette mission à la société Sodexo jusqu'en 2023. Ensemble, elles ont voulu aller plus loin que la simple fourniture de repas et anticiper les nouvelles dispositions imposées par la loi Egalim, applicables au 1er janvier 2022. À travers un cahier des charges exigeant et un contrôle scrupuleux, la Ville impose à son prestataire une démarche haute qualité qui priorise l'approvisionnement local et les produits frais et de saison.

Loi Egalim - les 10 bons points de la restauration scolaire :

  • viandes Label Rouge pour les sautés et volailles Label Rouge ;
  • poissons en filet, garantis sans arêtes ;
  • du pain bio à chaque repas depuis 2010 ;
  • légumes et fruits : carottes, tomates, choux blancs, choux rouges, concombres, betteraves, céleris, courgettes, radis, poivrons, fenouils, salades vertes, pommes, poires bio de producteurs locaux et bananes et kiwis bio ;
  • purées de fruits bio ;
  • céréales et légumineuses bio et riz IGP de Camargue ;
  • fromage blanc bio / yaourts bio de producteur local ;
  • fromages à la coupe bio, AOP ou AOC ;
  • un menu végétarien par semaine ;
  • exclusion des OGM et de l'huile de palme.

Et parce que bien manger, c'est surtout prendre plaisir à bien manger, la Ville de Cholet a développé toute une démarche d'éducation au goût : des repas à thème, des animations comme "Mon école, mon menu", des ateliers culinaires, des visites de la cuisine centrale… Objectifs : que l'enfant puisse dépasser le "j'aime / j'aime pas", goûter et apprécier. Avec pour résultats : moins de gaspillage alimentaire et de meilleurs connaissance et accompagnement de l'enfant par les équipes.

La nouvelle cuisine centrale

» 4000 repas par jour
» 7000 bacs gastro inox
» 1400m²
» 12 mois de travaux
» 5,4 M€ d'investissement

Partager cet article Twitter Facebook Linkedin email

Championnats de France de Cyclisme

Championnats de France de Cyclisme 2022

Mes services en ligne

  • Mon Espace Citoyen
  • Guichet Numérique des Autorisations d'Urbanisme'
  • Carte déchèteries
  • emploi
  • Carte d'identité / Passeport
  • Etat civil
  • ainés seniors
  • Réseaux des bibliothèques
  • Marchés publics
  • Billetterie Théâtre Saint-Louis
  • Recherches généalogiques
  • Autres démarches

Sortir dans le Choletais

Juin 2022
L M M J V S D
    [1] [2] [3] [4] [5]
[6] [7] [8] [9] [10] [11] [12]
[13] [14] [15] [16] [17] [18] [19]
[20] [21] [22] [23] [24] [25] [26]
[27] [28] [29] [30]      
Recherche dans l'agenda par thèmes
Recherche dans l'agenda par lieux