Mousqueton Vive le Roi

Hors d'oeuvre

05/07/2024 - Lu 5724 fois

Françoise Pineau - Régie des oeuvres - Musée d'Art et d'Histoire

Ce fusil est entré dans les collections du musée après être resté pendant cinq générations dans la famille du soldat républicain qui l'a ramassé sur le champ de bataille en mai 1793.

C'est un mousqueton, un fusil à canon court de la manufacture de Charleville, modèle 1766-1770, pour la plupart des pièces.

Son premier propriétaire, un Vendéen, l'a décoré d'une fleur de lys et d'une inscription "Vive le Roi" sur la crosse ainsi qu'une fleur de lys cloutée juste devant la détente.

Si nous ne savons pas qui est le propriétaire vendéen de ce fusil, on en sait un peu plus sur son détenteur républicain.

Pierre Commandon était écrivain public originaire d'Angoulême et en mai 1793, il décide de s'engager dans les Forces républicaines et rejoint le bataillon qui prendra le nom de "Premier, le Vengeur des Deux-Sèvres et Charente".

Pendant trois ans, il va parcourir l'ensemble des terrains d'affrontement de la guerre de Vendée, allant de Fontenay à Luçon, Cholet, Nantes, Château-Gontier, Angers, Le Mans, Sablé, Saumur.

Tout un périple de près de 761 lieues, soit 3050 kilomètres. Ce périple que l'on connaîtra grâce à ses écrits puisque démobilisé en juillet 1796, il reprend ses notes pour raconter ses campagnes.

C'est assez rare d'avoir ce type d'éléments qui accompagnent un objet que l'on donne au musée. Il redeviendra instituteur et mourra en 1846.