Fil d'ariane : Accueil/Actualités/Infos Environnement/ Première unité de méthanisation agricole du Maine-et-Loire à La Séguinière

Première unité de méthanisation agricole du Maine-et-Loire à La Séguinière

Depuis le 9 mars, l'unité de méthanisation Bio-Méthane-Seg, située au lieu-dit l'Épinette à La Séguinière produit du "gaz vert" à partir du traitement d'effluents agricoles de 27 exploitations partenaires. Ce biométhane est injecté dans le réseau de gaz naturel et contribue à alimenter les foyers de 1 700 habitants pour leur usage domestique, ainsi que les industries situées à proximité.

A La Séguinière, 53 agriculteurs de 27 exploitations se sont regroupés pour créer la SAS Bio-Méthane-Seg. Pendant 4 ans, ils ont développé leur projet avec des partenaires locaux : bureau d'études ASTRADE de Nantes, les CERFRANCE de Maine et Loire, GRDF-Direction territoriale Pays de la Loire et Naskéo Environnement

Le coût final du projet s'élève à 6,5 millions d'euros. Il a été subventionné à hauteur de 1,5 million d'euros par l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie (ADEME).

Qu'est-ce que le biométhane ?

Le gaz vert est un gaz 100% renouvelable produit à partir de résidus agricoles, d'effluents d'élevage et de déchets des territoires. Après épuration, il atteint la même qualité que le gaz naturel et peut être injecté dans les réseaux de distribution. Il a un usage domestique, industriel ou peut être utilisé comme carburant (BioGNV).

Comment est-il obtenu ?

La méthanisation est un procédé biologique naturel : des micro-organismes digèrent en plusieurs étapes la matière organique dans une atmosphère sans oxygène. Cette "digestion" va générer du biogaz riche en méthane et du digestat*  qui constitue un bon fertilisant.

* Digestat : produit résidu de la méthanisation, composé de matière organique non biodégradable, des matières minérales (azote, phosphore) et de l'eau.

La Bio-Méthane-Seg

27 exploitations agricoles se sont regroupées (13 de La Séguinière, 4 de Saint-Macaire-en-Mauges, 3 de Cholet, 2 de Saint-Léger-sous-Cholet, 2 de Saint-André-de-la-Marche, 1 de Bégrolles-en-Mauges, 1 de la Romagne et 1 de la Renaudière. Elles produisent ensemble 50 000 tonnes d'effluents (lisier, fumier) par an. 210 tonnes sont collectées chaque jour transportées par camion citerne (50%) ou en bennes fermées et remorques (50%).

La priorité pour la SAS Bio-Méthane-Seg est de ne générer aucune nuisance olfactive : aucune manipulation des produits ou stockage à l'air libre, bâtiment d'exploitation fermé et étanche, déchargement et lavage des véhicules à l'intérieur. Le digestat est pratiquement inodore. Il est stocké en poches fermées.

Les émissions sonores du site sont en-dessous des seuils réglementaires (aucun moteur extérieur, les agitateurs ont des moteurs immergés) et sans impact sur le voisinage. Le site est sécurisé et interdit au public.

En parallèle du biogaz obtenu, 80% du digestat sera épandu sur les parcelles agricoles et les 20% restants seront utilisés pour le compostage et valorisés pour la fabrication d'engrais verts.

Les 53 agriculteurs locaux mettent en avant trois atouts pour l'environnement :

  • Production d'une énergie renouvelable souple à l'utilisation
  • Réduction des émissions de gaz à effet de serre
  • Substitution d'engrais chimiques par un engrais organique

Le biométhane contribue à renforcer la pérénité de l'agriculture locale : la production de biométhane place l'agriculteur en acteur énergétique, mais également en acteur économique. 3 emplois ont été crée à la Bio-Méthane-Seg.

Partager cet article Twitter Facebook Linkedin Google Plus email
Haut de page

Mon espace citoyen

Mon Espace Citoyen

Sortir dans le Choletais

Septembre 2018
L M M J V S D
          [1] [2]
[3] [4] [5] [6] [7] [8] [9]
[10] [11] [12] [13] [14] [15] [16]
[17] [18] [19] [20] [21] [22] [23]
[24] [25] [26] [27] [28] [29] [30]
Recherche dans l'agenda par thèmes
Recherche dans l'agenda par lieux
Toutes les manifestations

Retrouvez-nous sur Facebook