Toujours là pour vous : Raphaël, jardinier

Reportage

05/02/2024 - Lu 598 fois

Je m'appelle Raphaël. J'ai 33 ans.
Je suis jardinier au service Gestion des Espaces Paysagers et au service des Choletais depuis 2016.

Mon métier il est assez varié, même très varié.
Nous, c'est l'entretien essentiel des parcs et jardins sur Cholet. Donc on fait beaucoup de désherbage de la taille, de l'apiculture. On s'occupe également du pollinarium.

On commence à 8h. En fonction de la répartition du travail, ça peut être une journée type en taille, une journée type en désherbage.
On a un secteur donné par équipe à entretenir.

Donc, on est quinze agents à embaucher au même secteur sur une journée. Et nous on est une équipe de cinq agents avec un secteur donné à entretenir.
Du coup, la taille peut être différente d'un jour à l'autre en fonction de la saison aussi.

Le pollinarium c'est assez quotidien, il est juste en arrêt de novembre à décembre, et après les émissions commencent de janvier avec le noisetier et ça s'étale avec les graminées jusqu'à la fin de l'été voire jusqu'à fin octobre.
Ce sont des relevés quotidiens, au jour le jour, pour que les personnes aient l'info des émissions de pollens au jour le jour et qu'ils anticipent leurs traitements.

Concernant l'apiculture, c'est plus la saison printanière et estivale, donc dès l'apparition des premiers rayons de soleil fin mars jusqu'à la fin de l'été avec la récolte de miel fin juillet.

Moi ce qui me plaît c'est vraiment la variété des tâches. Tous les jours on peut changer de boulot, même si ça reste un travail répétitif à longueur d'année, mais c'est assez varié.

Et puis nous on a la chance d'avoir le pollinarium au Musée pour diversifier les choses.

Après aussi, on a la chance d'avoir plusieurs clubs. Moi je fais partie du club apiculture et du pollinarium.
Après il y a le club écopâturage dont notre collègue fait partie. Il y a le club fleurissement dont il fait partie, donc ça permet d'enrichir aussi le boulot au jour le jour.
Ce n'est pas monotone.

Janvier et février permettent aussi de remettre le matériel à jour, faire l'entretien. On en profite aussi pour préparer sur papier les créations de nos massifs de fleurs, les commandes de végétaux pour l'année d'après.
On prépare la saison à venir l'hiver essentiellement.

Après l'hiver, ça peut être beaucoup de rabattages d'arbustes, rabattages d'arbres enlever les bois morts, enfin voilà, nettoyage après tempête, etc etc.